Mon Panier

Le spécialiste Français des arbres fruitiers.

maladies du groseillier

Maladies du groseillier

Les maladies les plus courantes sur les groseillers sont l’anthracnose, les taches foliaires et l’oïdium. La maladie virale la plus courante est la mosaïque de la groseille.

Maladies courantes du groseiller

Anthracnose

Il s’agit d’une infection fongique qui se manifeste d’abord par de nombreux points brun foncé à noirs dispersés au hasard sur une ou deux face de la feuille du groseiller. L’infection peut apparaître à tout moment de la saison de croissance. Les taches s’agrandissent, leur contour devient plus anguleux et elles ont parfois une marge violacée. Les feuilles touchées deviennent rapidement jaunes, puis tombent. Cela affaiblit la plante, réduit sa vigueur et sa productivité, et donne des fruits plus petits et de moindre qualité.

Feuille atteinte de l'anthracnose

Que faire ?

Les fongicides à base de soufre ou de cuivre peuvent être utilisés pour prévenir les infections d’anthracnose s’ils sont appliqués du début du printemps jusqu’à l’été, qui est la principale période d’infection.

Tache foliaire

Cette maladie est assez couramment appelée tache foliaire septoriale, nom du stade parasite du champignon à l’origine de l’infection. Cette tache foliaire peut être distinguée de celle causée par l’anthracnose par certaines caractéristiques. Les taches apparaissent généralement sur le feuillage en juin et ressemblent alors à l’anthracnose. Les taches s’agrandissent et la zone centrale devient de couleur claire avec une bordure brune. De minuscules taches noires apparaissent éparpillées sur la surface de chaque tache. Ces taches contiennent les spores du champignon. Elles n’apparaissent pas sur les taches de l’anthracnose. Les feuilles malades, notamment celles des groseilliers, jaunissent et tombent.

Taches foliaire

Soigner les taches foliaire

Le champignon peut vivre dans le sol et dans le feuillage tombé, c’est pourquoi les jardiniers doivent ratisser les feuilles lorsqu’elles tombent. Traitez les taches foliaires avec un fongicide approuvé.

L’oïdium

Deux types d’oïdium, américain et européen, attaquent les groseilliers. Le mildiou est surtout une maladie des groseilles à maquereau, mais on le rencontre sous une forme bénigne sur les groseilles. Des taches blanches et poudreuses du champignon apparaissent d’abord sur les parties inférieures du buisson, attaquant les feuilles, les pousses et les baies. Au fur et à mesure que l’infection progresse, toute la surface de ces parties se couvre d’un voile blanchâtre. Les infections plus anciennes forment un revêtement fin, semblable à du feutre, de couleur beige à brun rougeâtre. Des points noirs appelés périthèces, qui contiennent les spores du champignon, apparaissent dans les tapis fongiques qui recouvrent les zones affectées. Les dépôts importants de mildiou provoquent un rabougrissement et un dessèchement prématuré du feuillage, ce qui affecte la production de fruits et affaiblit les plantes.

Il s’agit d’une maladie bénigne qui affecte principalement l’apparence du buisson, mais elle se propage aux fruits de la groseille si elle n’est pas traitée. 

Oïdium sur une feuille de groseillier

Lutter contre l’oïdium

Les jardiniers peuvent traiter les groseilliers contre l’oïdium à l’aide d’un fongicide ou d’une huile horticole.

Maladies d’importance mineure

Flétrissement

Il s’agit d’un organisme fongique qui provoque un flétrissement et un dépérissement soudains de cannes éparses ou de buissons entiers. Il se manifeste surtout juste avant la maturation des fruits.

Botrytis

Cette infection fongique produit un dépérissement de couleur foncée de l’extrémité des branches et une pourriture grise des baies. L’infection se produit par temps humide, dans les plantations situées dans des zones basses où la circulation de l’air est faible.

Botrytis

Rouille vésiculeuse du pin blanc

Au printemps, on peut voir de petites taches jaunes sur la face inférieure des feuilles. À la fin de l’été, une croissance filiforme jaune à brune se développe sur ou près de ces taches d’infection. Ces excroissances contiennent un autre type de spores, qui germent et infectent le pin blanc à l’automne. Le groseiller et le cassissier sont les principaux hôtes de la rouille vésiculeuse lorsque des pins blancs poussent à proximité.

Rouille vésiculeuse du pin
Pin atteint de rouille vésiculeuse
Rouille vésiculeuse du pin blanc sur une feuille de groseillier
Rouille vésiculeuse du pin sur une feuille de groseillier

Rouille en grappe

Cette maladie de la rouille peut produire des symptômes frappants sur les espèces de groseilles à maquereau ou dans les plantations négligées des jardins domestiques, mais ne cause que de légers dommages. La rouille affecte les feuilles, les tiges et les fruits, mais on la trouve généralement sur les feuilles et les pétioles des feuilles. La feuille est épaissie à l’endroit où apparaît plus tard la coupe de la grappe. Les taches ont un aspect rougeâtre. Le carex est l’hôte alternatif de cette rouille.

Rouille sur une feuille de groseillier

Prévention contre les maladies

Une taille régulière des groseilliers permet d’éviter les maladies fongiques que sont l’anthracnose, les taches foliaires et l’oïdium. Taillez les buissons au printemps, lorsque le risque de gelée est passé. Enlevez les branches mortes, malades ou endommagées. Puis taillez les branches qui compriment les autres membres. Éclaircissez le groseillier pour favoriser la circulation de l’air en éliminant les branches faibles trop fines pour porter des fruits, les vieilles branches avec des tiges ligneuses et les branches qui poussent verticalement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livraison en France Métropolitaine

Effectuée en 48h à 72h.

Fraicheur des Fruitiers

Nous garantissons la fraicheur de nos fruitiers à la récéption.

Fruitiers 100% Français

Tous nos fruitiers sont cultivés avec passion en France.

Paiement 100% Sécurisé

PayPal / MasterCard / Visa